top of page
  • Photo du rédacteurAdmin

Huitième : Le magazine présente le Savoir-faire de Fanny Liautard créatrice de robes de mariée.







Fanny Liautard sublime les mariées


Fanny Liautard s’est spécialisée dans la conception et la réalisation sur-mesure de robes de mariée et vit chacune de ses créations Haute Couture comme une belle histoire à raconter pour la future mariée qui va porter un vêtement d’exception. La créatrice de mode a toujours eu ce goût du beau travail et des belles matières. À 13 ans, elle prenait déjà des cours de dessin de mode. Formée à la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne, Fanny a travaillé chez Hubert de Givenchy, puis dans de grandes maisons Haute Couture. Mais la styliste avait envie de plus de liberté et a lancé sa propre marque Fanny Liautard en 1985. « Au départ, je n’étais pas spécialisée dans la robe de mariée. Cette demande est venue de mes clientes ». Cette amoureuse de l’élégance et du raffinement crée des collections et fait appel à des artisans, brodeurs, plumassiers, paruriers pour sublimer ses créations. « Le travail est effectué dans la tradition de la couture parisienne. Toutes les robes sont réalisées sur-mesure et sont uniques. Accompagner une future mariée a quelque chose de très inspirant. Chaque femme vous parle de sa vie. Il faut la regarder, la comprendre et l’écouter. La robe doit accompagner la personne et ne doit pas l’effacer. La sobriété me parait la manière la plus évidente de mettre en valeur la future mariée. Nous donnons tout notre temps et toute notre énergie à celles qui ont besoin de nos services et qui souhaitent porter un très beau vêtement pour un jour exceptionnel. Nous voulons réaliser leur rêve. Ce travail est assez long et il faut compter entre 3 à 6 mois pour faire une robe ». Tous les modèles sont réalisés dans l’atelier du 8e arrondissement. Fanny Liautard s’occupe des créations et Maryam Namdar gère l’atelier et l’accueil des clientes sur rendez-vous. La talentueuse créatrice de mode a également conquis la clientèle américaine et a ouvert un petit show room à Los Angeles.


Remerciements à Huitième le MAGAZINE et a Marie-Sylvie Maufus pour ce bel article.








Comments


bottom of page